Victimes de la mode (pas chère)

Humanimo_recto petit
Chien viverrin. Photo Jo-Anne Mc Arthur/We Animals

Avec l’automne, les vestes et parkas vont sortir des placards, mais savez-vous que ces vêtements que nous portons sans faire attention ont parfois couté la vie à un petit animal ?

Alors que la fourrure de luxe est progressivement abandonnée par les couturiers, que plus grand monde ne porte de vison mort sur ses épaules, à part peut-être quelques irréductibles bourgeoises décadentes, on n’a jamais autant tué d’animaux pour la mode. Et là, les chiffres sont colossaux, plus de 140 millions abattus en 2019…

Pourquoi ? Parce que si la tendance n’est plus aux manteaux en zibeline ou en astrakan, elle est bel et bien aux parkas à col fourrure. Et si Canada Goose les affiche à 1000 euros, des dizaines de petites marques les vendent à bas prix, parfois même 35 ou 40 euros en arrivage direct de Chine, sur certains vilains sites de vente en ligne.

90 % de la fourrure d’élevage est aujourd’hui utilisée dans le prêt à porter. Outre les vestes et parkas, il y a des écharpes, mentionnées « renard d’élevage » et vendues 30 euros, des gants, des porteclés à pompon à 10 euros, des cols, des manchons etc.

Les animaux

Les insalubres et surpeuplés élevages de chiens viverrins en Chine aliment le prêt à porter européen, l’étiquette raccoon dog indique à, coup sûr cette provenance. 12 millions au moins de ces petits mammifères sont élevés et massacrés dans ce pays pour les bordures de capuches et de cols (150 000 en Europe environ).
Une mention Raccoon peut indiquer qu’un raton laveur a été piégé par un trappeur pour ce vêtement, ou une abréviation pour Raccoon dog (de même que RAC).
Fox ou vulpes désigne un renard élevé, puis gazé ou électrocuté, probablement en Finlande ou en Chine (4 millions de victimes)
Des millions de lapins sont également élevés pour leur fourrure, Angora, Orylag (spécialité française) ou Rex, ils sont abattus ou épilés à vif. La Chine fournit 90% de l’angora mondial

Le piégeage

Outre l’élevage, chaque année, des millions de ratons laveurs, coyotes, loups, lynx, ragondins, castors, loutres et autres animaux sont tués par piégeage aux États-Unis, en Russie et au Canada par pièges à mâchoires, collets, pièges Conibear… 

Raton laveur piégé
Chiens viverrins. Photo Jo-Anne Mc Arthur/We Animals